Contact

Tai chi Chuan écriture Chinoise

Qu'est ce que le taï chi chuan (taïji quan) :

 

Le taï chi est à la fois un art martial, une technique de détente, un art énergétique, une pratique de santé et de longévité, un chemin vers l'accomplissement de soi. La pratique régulière du Taï Chi Chuan équilibre les fonctions respiratoires, métaboliques, circulatoires, etc. Les tensions et le stress sont mieux gérés, le dos et les organes se trouvent renforcés.Tout le corps est «ouvert» à la conscience. Par l'attention aux sensations internes s'opère une harmonisation du schéma corporel.

Art martial interne et pratique de santé

Le taï chi chuan, art martial interne par excellence, résulte de la connaissance de l'énergétique humaine acquise par les moines taoïstes et de l'intégration de ses principes spirituels et de santé à l'art martial externe (Kung Fu de Shaolin). L'enseignement et la pratique du taï chi chuan englobent des pratiques variées : formes spécifiques (forme Yin Yang, Chi form, forme de l'épée, forme du sabre, etc.), Qi Gong (Chi Kung), Yi Gong (Yi Kong), travail à deux, fighting form, exercices de santé taoïstes… Certaines de ces pratiques visent à intégrer la signification martiale des mouvements. D'autres consistent en un travail spécifique sur la circulation consciente du Chi (l'énergie vitale) dans le corps. Les Qi Gong des arts martiaux sont employés au service de la santé.

Les composantes actuelles du taï chi chuan datent du Moyen-âge tant pour l'aspect martial, acupuncture, techniques respiratoires ostéopathiques, psycho énergétique, massages Amma (qui ont donné le Shiatsu japonais par la suite), exercices de santé, méditations, etc.
 

Les formations professionnelles de taï chi chuan proposées par l'école s'adressent aux spécialistes du mouvement :

  • kinésithérapeutes, ostéopathes, ergothérapeutes, médecins rééducateurs, pédagogues, psychothérapeutes
  • sportifs de haut niveaux, artistes, danseurs, chanteurs, poètes, calligraphes...
  • à toute personne souhaitent trouver sa source (ne plus réagir mais AGIR) et exprimer son potentiel maximum

L'étude de l'énergétique humaine proposée en cursus complémentaire s'adresse aux spécialistes de la santé et de la psychologie ainsi qu'aux thérapeutes manuelles. Plus généralement, la connaissance de techniques pondérales concernant l'énergétique sont précieuses et rares. Tout chercheur sincère trouvera dans cette formation des repères concrets.


Importance d'une telle pratique à notre époque

L'activité quotidienne se concentre sur des aspects très précis de l'existence tels que gagner sa vie, remplir les besoins élémentaires, éventuellement prendre part par la production ou la consommation aux activités de notre société, et pour quelques-uns des plus heureux, s'exercer à une activité artistique, ainsi que réaliser une dimension spirituelle de la vie, etc.Notre mode de vie nous satisfait plus ou moins, mais nous ne savons pas vraiment pourquoi il est si difficile de réaliser ce que nous avons profondément envie d'être.
Du point de vue de la philosophie du mouvement que le taï chi préconise, il y a un point essentiel à observer : notre époque baigne dans une accélération du temps, donc la première des choses est de trouver un moyen de ralentir. Comment ralentir alors que les activités se succèdent frénétiquement ? Une demi-heure par jour de pratiques consciente du mouvement dans le corps change radicalement notre présence à nous-mêmes.
 

Le redéploiement de l'énergie

 Il y a en chacun de nous une part inhérente d'énergie, une part qui ne croît ni ne décroît au gré des interventions de forces extérieures. C'est grâce à cette énergie inhérente que nous voyons le monde avec un certain regard, que nous sommes dans une certaine réalité, une certaine conscience. Il faut apprendre à mobiliser son énergie. Puisqu'il est impossible d'augmenter notre énergie inhérente, la seule voie est le redéploiement de cette énergie. Les mouvements de taï chi permettent un superbe équilibre physique et mental, grâce à un processus qui consiste à transférer d'un endroit vers un autre une énergie qui existe en potentiel.


Le taï chi chuan permet d'accéder à l'énergie interne en libérant les tensions (émotionnelles, stress...). Cela se traduit par une autre façon d'être et d'agir, en perdant l'habitude de «faire» uniquement avec la force musculaire et la volonté, et en retournant à la spontanéité de l'enfance.


Concrètement, l'apprentissage passera par les phases énoncées ci-dessous et constitueront des intentions spécifiques dans le cadre d'une retransmission :

  • identifier les tensions et aider à leur libération par l'observation neutre,
  • cerner les origines propres à chacun des tensions pour les alléger et supprimer le stress,
  • favoriser le déblocage des diaphragmes pour libérer la respiration et découvrir la respiration interne
  • mobiliser l'énergie vitale (le Qi) par l'intention (le Yi) et non par la force musculaire dans une perspective de santé conduite au quotidien
  • rejoindre pas à pas la posture favorisant le relâchement des diaphragmes et l'installation de la respiration embryonnaire,
  • favoriser le calme mental et le relâchement en synchronisant mouvements conscients et respiration interne (= retrouver sa propre temporalité),
  • découvrir comment cela opère et qu'est-ce qu'une expansion de conscience,
  • développer ses capacités psychomotrices par l'attention et l'observation,

Durant le temps de formation, un programme spécifique d'étude sera mis en place dans le respect total de l'élève, dans une optique professionnelle. La transmission sera alors adaptée individuellement sans que cela ne baisse le niveau de la tradition orale du taï chi chuan.


La philosophie du mouvement

Le taï chi chuan participe à l'alchimie de la vie, entre maîtrise et lâcher prise ; il ne se laisse pas enfermer dans les extrêmes et permet de dépasser les paradoxes. L'homme, entre ciel et terre, se rapproche peu à peu de son centre ; il en résulte une connaissance véritable de sa propre nature.

Le mouvement du taï chi ne bloque pas l'énergie, ne gaspille pas l'énergie - c'est en cela que c'est un modèle de vie. La lenteur, le silence de la fluidité du mouvement ré-informent tout d'abord, remettant en ordre tous les échanges d'information qui se passent à l'intérieur du corps, et ce qui se passe entre l'extérieur et l'intérieur ; le mouvement participe à l'homéostasie périphérique. Les focalisations sensorielles multiples produites dans le taï chi finissent par placer la conscience dans un état susceptible d'unifier l'intérieur et l'extérieur du corps, d'harmoniser tous les aspects de l'homme tripartite.



Pour plus d'information sur le taï chi chuan : www.tai-chi-processus.com



Tout se qui est écrit sur ce site est autorisé à la diffusion, pourvu qu'impérativement l'on en cite la source.

Vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés

Haut de la page